L’Islande et ses décors envoûtants

Tout juste de retour de notre road trip, de 16 jours, nous sommes accueillis par les fameux: « alors, alors, l’Islande comment c’était?? » (Voyage hors saison du 15/09/2016 au 01/10/2016).

L’Islande, l’intrigante, l’envoûtante, offre des décors si différents, que nous revenons avec une impression d’avoir traversé plusieurs terres.
Du point de vue géographique, l’Islande se trouve aux confins du cercle polaire, le pays n’appartient ni à l’Europe ni à l’Amérique, se situant exactement sur la dorsale médio-atlantique, on l’appellera donc « l’Ile entre deux mondes ».

paysage-presentatin

Merveille naturelle à l’état pur, l’Islande est un tableau vivant de paysages aussi époustouflant qu’extraordinaire. Aaah, ce pays a fait naître en moi une âme de poète…

Comme son nom l’indique en anglais (Iceland), c’est une terre de glace, abritant le plus grand glacier d’Europe avec le Vatnajökull qui couvre 8300 km2, mais également une terre de feu avec ces 100 volcans en activité.

a-quatre-devant-le-glacier
Entre volcans, glaciers, déserts de dépôts volcaniques, sources d’eau, geysers, cascades, étendues de champs agricoles habités par de magnifiques chevaux sauvages, moutons… nos yeux n’ont cessé de briller.
Ce bout de terre avec tous ces contrastes nous réserve un voyage qui nous marquera à jamais.

chevaux-sauvages

Indépendants, désorganisés et libres dans l’âme, ce sera donc un vrai road trip Islandais qui nous attend, ce qui signifie que nous ne serons jamais à l’avance « quand » et « où » nous dormirons!!

Après avoir ratissé le net pour comparer les prix, voici un condensé de toutes nos trouvailles :


Se rendre en Islande

En avion:

Vol aller par Wow air: 65 Eur/Pers (Prix payé hors saison départ le 15/09/2016)
Vol retour par Transavia: 67 Eur/Pers (Prix payé le 01/10/2016)
Nous avons combiné un aller Wow air pour son horaire d’arrivée avantageux à 14h et un retour par Transavia à 70 Eur/Pers qui proposait un départ à 1h du matin, ce qui permettait de profiter de la journée complète. Après coup, nous ne conseillons pas ce retour pour les personnes voyageant avec des enfants, beaucoup trop fatigant.

Comparateur de vol: Sky scanner fait bien son travail
Compagnie nationale:
Icelandair plus de confort mais plus coûteuse
Low Cost: Wow air, Transavia
NB: Wow air propose une escale en Islande, à l’aller ou au retour,  pour tous ses vols depuis/vers l’Amérique du Nord, super alternative pour visiter l’Islande, 2 séjours pour le prix d’un!

En bateau:
Il est possible de rouler jusqu’au Danemark puis embarquer avec son véhicule dans un des bateau de la compagnie Smyril line pour une traversée jusqu’en Islande en passant par les îles Féroé, une façon de nous y rendre qui nous aurait bien séduit. Cette option s’adresse aux voyageurs disposant d’au moins 3 semaines.

route-depuis-le-camping-car
Un aperçu de l’Est du pays

Se déplacer dans le pays

Les routes islandaises:
« La route 1 », également appelée « route circulaire », est la principale route d’Islande, asphaltée, cette dernière est adaptée à tous les véhicules, 1340 kilomètres permettent de faire la boucle. En l’empruntant on voit déjà pas mal de paysages différents. Cependant, la route 1, ne donne pas accès aux hautes terres et à de nombreuses pistes, les fameuses « pistes F », exclusivement réservées aux 4×4 avec 4 roues motrices. Ces pistes non asphaltées, nécessitent parfois de traverser des gués, impossible en camping car ou en véhicules avec deux roues motrices.
ATTENTION, ne jouez pas les malins en essayant avec une citadine, aucune assurance ne vous couvrira, sans parler de certains loueurs équipés de mouchards (géo localisation) qui ne manqueront pas de vous faire payer une belle somme à votre retour (environ 900 Euros, très souvent chez Hertz).

Traverser un gué:
Par sécurité nous attendions qu’une voiture de même catégorie passe avant. Dans le cas où aucune voiture passe essayer de mesurer la distance avec un bâton, ou en se gelant les jambes en entrant dans le gué. Si vous ne le sentez pas, ne pas hésiter à revenir sur ses pas en empruntant un autre chemin.

traversee-du-gue
Traversée d’un gué de retour de Landmannalaugar

Moyen de locomotion:

Sans vouloir me répéter sur ce sujet, au vu du budget exorbitant de la destination, le choix du moyen de locomotion + le logement furent un vrai casse tête chinois à 3 semaines du départ.
NB: N’essayez pas de vous y prendre à la dernière minute pour un départ en Juin, Juillet ou Aout, tout sera complet ou hors de prix s’il reste des dispos. 

Comme indiqué, le choix fut cornélien, voilà un petit topo des différentes options auxquelles nous avons pensé:

Location de voiture + Hôtel ou auberge: Hôtel coûteux + fatigue de déballer et remballer les affaires+ perte de temps à changer d’hébergement tous les 2 ou 3 jours, sans compter qu’il aurait fallu revenir sur nos pas en fin de journée… Next!

Location de voiture + tente en camping: Certes c’est la formule la moins coûteuse, cependant avec enfants + mauvais temps (vent souffle très fort+pluie), pas du tout envisageable. Next!

Camping car: Option la plus avantageuse à nos yeux, de part sa flexibilité (liberté de s’arrêter n’importe quand et n’importe où), son coût (économie sur les repas en cuisinant), son confort (en comparaison à une tente), en revanche le véhicule n’est ni adapté, ni autorisé à emprunter les pistes « F » et nous prive donc de certaines merveilles inaccessibles.

Camper 4×4, meilleur choix à deux:
Sans hésitation, le camper 4×4, est LA super option pour visiter l’île sans la contrainte de tracer un itinéraire en fonction des routes, liberté totale, le TOP!

Bus: Une option pour ceux qui ne souhaitent pas louer de véhicules, Iceland bybus.is permet de faire le tour de l’île en s’arrêtant dans la plupart des lieux dits « incontournables ». Possibilité d’acheter des tickets à l’unité, des pass par régions ou le tour complet de l’île. Moyen de transport valable du 01/06 au 09/09. Inconvénient et pas des moindres, contrainte des horaires, sans parler du manque de liberté de s’arrêter à l’endroit qu’on souhaite mais reste une bonne alternative pour les backpackers.

Avion: Vols internes depuis l’aéroport de Reykjavik: Air Iceland ou Eagle air

Notre choix final:
Location de 4X4 + nuit en auberge (les 4 premiers jours) puis Camping car (11 jours), ce combiné nous a permis d’explorer différents horizons, à commencer par la conduite sur les célèbres routes « F », uniquement autorisées aux véhicules 4×4, ce qui a ravi mon mari qui aurait été frustré de ne pas traverser de gués si on avait choisi le Camping Car comme seul véhicule.

Dans un second temps nous troquerons le 4×4 pour un Camping Car qui offrira des avantages bien différents:
Gain de temps, à la préparation du voyage, car pas de logement à rechercher, et sur la route, en nous permettant d’avancer, sans parler du gain d’énergie en s’évitant le déballage et remballage de nos affaires s’il avait fallu changer de logement.
Economie d’argent en cuisinant dans le camping car (l’addition du coût du logement pour 4 + location de voiture nous revenait plus cher).
Liberté, de découvrir l’île à notre rythme ce qui nous correspond parfaitement, à force vous nous connaissez, on est assez freestyle!

camping-car
Notre hôtel roulant

Location de citadine, 4×4, camper ou Camping Car

La plupart des loueurs se trouvent à 10 minutes à pied de l’aéroport de Keflavik, une navette gratuite assure la liaison toutes les 15 minutes 24h/24h.

Location de 4×4 ou citadines:

Pour nous ce sera chez Sixt: meilleur rapport qualité/prix lors de notre recherche, inconvénient, victime de leur succès ou/et incompétence, comptez 2 heures minimum avant de récupérer votre véhicule (j’ose même pas imaginer le temps d’attente en haute saison!).

Cette attente m’a tout de même permis de noter toutes les agences (ou presque) se trouvant au même endroit:

Les plus connus: Rent a car, Europcar, Hertz, Avis, Budget sont toujours sur la place
Agences locales et autres : Geysir, blue rent carReykjavik rent a car, AtakFox rent a car,  Green motionCheap Jeep (propose des véhicules de 2ème main).

Location de Camper:

kuku-campers


Kuku Campers
, impossible de les louper avec leurs véhicules aménagés super fun!!

Autres:
Go Iceland, Camper Iceland, Campervan Iceland, Happy campers, Go campers, Rent.is, Snail.is… liste de tous les différents camper rencontrés sur les routes islandaises

 

 

camping-car

 

Location Camping Car:
Le leader incontestable reste Mc rent par qui nous sommes passés
Autres: Airbnb, oui oui, ce dernier offre des campings car de particuliers, Cool drive, un courtier spécialisé en camping car que vous pouvez toujours consulter.

 

 

attention

 

Les véhicules à 2 roues motrices sont strictement interdit sur les routes « F », aucune assurance ne vous couvrira en cas de pépin.

Ne jouez pas les cascadeurs comme nous sur les pistes, cela nous a valu une belle crevaison (100 euros la réparation, sans compter la perte de temps).

Ne négligez pas le vent, en ouvrant la porte, retenez la bien, nous avons endommagé la porte du camping car, 412 Euros à l’arrivée!

crevaison
Crevaison de retour de Kerlingarfjoll, attention les trous, pas de réseau téléphonique mais bon  y’a pire comme décor pour patienter!

Où se loger en Islande?

La première chose qui nous a frappé lors de la préparation du voyage, c’était le coût du logement, les prix des hôtels sont très élevés.

Petit condensé de toutes ses recherches, il y en a pour toutes les bourses:

  • Hôtel: très onéreux, je ne vous apprends rien, Booking.com, fait bien le taf
  • Air bnb: location chez le particulier, peut être intéressant pour les familles et groupes
  • Auberge de jeunesse: endroit convivial et pas cher, souvent équipé d’une cuisine commune, on y trouve des chambres familiales de 2 ou 4 lits
  • Camping: La solution la plus prisée et la plus économique. La tente garantit une grande indépendance, surtout dans les endroits plus reculés. L’inconvénient: le climat peut rendre les nuits difficiles, mais le prix reste imbattable. Le site campingcard.is, propose une carte, la »Camping Card » qui donne accès à 41 campings répartis sur tout le territoire pour 110 Euros, valable pour maximum 2 adultes + 4 enfants.
  • Refuges et huttes: dans les endroits les plus reculés, petits et propres, un gardien se chargera de vous ouvrir après règlement
  • Guesthouse: Dans une grande maison, les petits budgets y trouveront de la chaleur humaine
  • Hébergement à la ferme: Super moyen pour être en immersion avec les Islandais
  • Hôtels EDDA: Logement atypique, pour un flash-back en enfance, Edda propose des chambres et dortoirs dans des écoles et collèges qui se transforment en hôtels le temps des vacances scolaires (certains sont ouverts toute l’année): www.hoteledda.is/en

Que mettre dans le sac à dos?

sac-a-dos-backpackerUne bonne paire de Chaussures de randonnée+Bottes de pluie pour les filles, cela permettait de permuter quand l’une était pleine de boue et surtout pour les flaques d’eau, jeu inévitable dans ce genre de destination!
1 Polaire + 2 pulls chauds
Sous pull technique (qu’on trouve facilement chez Décathlon)
Pantalon de rando étanche
Surpantalon étanche (très pratique, on le retire en montant en voiture)
Bonnet, une paire de gants ETANCHE (oui j’insiste sur l’étanchéité qui peut vite vous gâcher votre rando ou autre, rester au sec est primordial)
Lampe frontale
Jumelles, pas indispensable mais les enfants aiment bien regarder les oiseaux… bons moments de répit pour les parents
Bâtons de marche: nous nous en sommes beaucoup servi et Eya, 5 ans également
Sacs de couchage (pratiques pour éviter les kits de literie à environ 16 euros par personne pour chaque location)

 

infos-pratiques

Sites importants pour les conditions climatiques et de circulations
www.road.is
www.vedur.is
www.belgingur.is
www.safetravel.is

Formalités
Pour tout séjour inférieur à 90 jours, un passeport ou une carte d’identité en cours de validité suffisent

Décalage horaire
En été, il faut retirer 2 heures et 1 heure en Hiver.

Langues parlées
L’Islandais, la langue officielle, l’Anglais est couramment parlé, mais si vous baragouinez en français, sachez que vous ne serez pas déchiffré

Climat

climat-islande-2

Islande signifiait avant notre départ: Pôle Nord = neige = transformation en glaçon, « que nenni », à notre belle surprise les températures descendent très rarement en dessous de 0°, cela s’explique par l’influence du courant chaud du Gulf Stream qui adoucit le climat.

Monnaie

couronne-islandaiseEmportez des euros, il y a un bureau de change et un distributeur dans l’aéroport de Keflavik. Nous en avons même changé dans une auberge de jeunesse. La Couronne Islandaise est symbolisée par le sigle ISK ou Kr. Taux de change en Septembre 2016: 1 € = 128 ISK NB: Partout dans le pays nous avons pu payer par carte bancaire, aussi petite la somme soit elle.

Niveau de vie

niveau-de-vie

Vous l’aurez bien compris, le gros point noir de cette destination est son coût de la vie qui est extrêmement élevé. Habitués aux pays asiatiques où on peut se nourrir pour 2 euros et se loger facilement pour 20 euros, je vous garantie que j’hurlais comme sur le dessin à chaque achat! La bouteille d’eau à 4,5 Euros, le paquet de chips à 7 euros, juste pour vous donner une petite idée! A moins de ramener une valise de conserves + son sac de couchage + sa tente et faire du stop sachez que cette destination sera coûteuse.

Gastronomie Islandaise

Sorry, sur ce point on ne sera pas de bons conseillers mis à part un resto à Reykjavik et une pizzeria (à 35 Euros la pizza familiale!), vous comprendrez que sur nos 50 repas on se contentera des stations services ou des supermarchés locaux tel que Bonus ou Netto pour nous approvisionner.

A la carte, on trouve essentiellement du poisson, du mouton et des pommes de terre.

soupe
Bisque d’homard dégusté au port de Reykjavik
Au vu du nombre de moutons rencontrés, vous vous doutez bien que vous les retrouverez dans votre assiette, la tête de mouton est un mets apprécié, bon appétit! C’est pas fini pour les carnivores, la viande de renne (hreindýrakjöt) ou  de perdrix (rjúpa)! Ne mangeant que de la viande halal, nous ne serons vous donner notre avis.
Pour ce qui est du poisson, un large choix, allant du loup de mer, saumon, morue au requin (le hákarl)
Pour les végétaliens pas de panique, un peu partout une soupe du jour vous sera proposé.


Impossible de passer devant le célèbre Skyr, dessert local et traditionnel à base de  fromage blanc mélangé à du lait et coulis de fruits, un vrai délice!
skyr-e
Les Stations-service
Très utile pour nourrir notre monstre sur roues qui consommait pas mal à 183 ISK/Litre, le carburant est un vrai poste de dépense à ne pas négliger!
station-service-real
Elles sont automatisées, donc pas de soucis pour le payement en CB. Vous choisissez votre montant avant de vous servir, si vous changez de montant en cours de route, pas de soucis, vous payez uniquement votre consommation. La station service s’est révélée être un vrai lieu de vie qui permettait de faire ses courses et servait également d’arrêt de bus.
Ou voir les aurores Boréales?
Ce phénomène lumineux enchanteur qui nous fait tous rêver…
Nous avons eu la chance d’en voir sans vraiment les chercher. Imprévisibles, les aurores boréales nous laissent certains indices pour avoir la chance d’en contempler:
1°: Du 21 septembre au 21 mars période d’observation conseillée ( aux équinoxes)
2°: Entre 18 heures et 1 heure du matin
3°: Le ciel doit être dégagé
4°: S’éloigner des pollutions lumineuses des villes pour qu’il fasse nuit noire
aurore-boreale
Photo Smartphone depuis la région de Keflavik

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s